Happy Moi | Catherinne Grosdhomme > Bien-être  > La mémoire du corps
Sport et jeunesse

La mémoire du corps

Le corps humain n’est pas juste une machine qui nous permet d’exister dans la matière. Il a des capacités qui vont bien au-delà de ce que nous pensons être.

La mémoire n’est pas l’exclusivité du cerveau. Le corps mémorise les souvenirs de nos souffrances tout au long de notre vie. Que ce soit au stade fœtal, de l’enfance, de l’adolescence, et même parfois le souvenir des souffrances de nos parents et aïeux.

Quel est l’intérêt de se pencher sur ce sujet ? Que faire de cela pensez-vous ?

La mémoire corporelle … comment ça se passe ?

Notre vie rencontre des joies, des bonheurs et en même temps nous pouvons vivre des traumatismes, des blessures. Rappelez-vous l’ampleur parfois démesurée que peut prendre une circonstance lorsque nous sommes enfant. Aujourd’hui avec notre regard d’adulte, on a tendance a se dire que cette blessure d’enfant n’était qu’exagération et qu’aujourd’hui il n’en est rien. Sauf que cette blessure, au moment où nous l’avons vécue, a été enregistrée par notre corps telle que nous l’avons vécue à l’instant T. Même si elle semble banale pour l’adulte, elle peut être extrêmement traumatisante pour l’enfant. L’esprit a souvent préféré oublier ce souvenir difficile pour ne pas rester dans la souffrance mais cela ne signifie pas qu’elle a disparu. C’est juste un réflexe de protection, voir de survie pour certaines personnes. Sachez qu’à n’importe quel âge nous pouvons créer une mémoire bloquante dans le corps. Une cliente portait une mémoire bloquante créée lors de son accouchement il y a 16 ans dont elle n’avait absolument pas conscience, mais son ventre était bien imprégné.

La mémoire corporelle … quel est son impact aujourd’hui ?

Aussi profond peut-elle être enfouie, elle a un impact sur notre vie de façon consciente ou non. Elle crée un déséquilibre et a des répercussions inconscientes sur la personne. Elle peut amener un schéma désagréable que l’on répète on ne sait pas pourquoi, des douleurs dans le corps physique, un émotionnel à fleur de peau, des difficultés relationnelles, un manque de confiance en soi, ne pas se sentir à sa place, bref… ses répercussions peuvent toucher toutes les sphères de la vie. La personne a beau faire des thérapies avec des spécialistes compétents, elle sent qu’elle va un peu mieux mais qu’il y a toujours quelque chose qui bloque dans son épanouissement. Tout simplement car cette mémoire est parfaitement inconsciente alors comment pourrait-elle en parler afin de s’en libérer. Tout cela n’est pas une question de volonté mais d’une saine ignorance. J’ai eu une cliente qui pensait être débarrassée d’un traumatisme grâce à une thérapie sauf que c’est la première chose qui est ressortie lors de notre travail ensemble, depuis elle met des choses en place qu’elle n’osait pas faire avant.

La mémoire corporelle … comment y remédier ?

J’ai le plaisir d’accompagner des femmes qui sont sur leur chemin et qui ressentent certains blocages sans pouvoir les expliquer malgré un travail sur elles. J’ai la capacité de lire dans leur corps, à distance, tous les blocages encore inscrits. Le lien est rapidement fait avec les circonstances de leur vie et cela nous permet de mettre en pratique les exercices adéquates pour débloquer ces mémoires.

Surprenant me direz-vous… je vous répondrais que oui mais les résultats parlent d’eux-même. Quel bonheur de voir la personne qui se libère, elle reprend sa place,un poids s’enlève et elle se sent devenir complètement elle-même, libre et légère. Pour certaines d’entre-elles c’est presque une « renaissance». C’est pour moi un honneur que de participer à cette transformation. Bien sûr cela demande une certaine ouverture d’esprit mais tout se fait tellement naturellement que le travail avance extrêmement rapidement. Une personne qui était bloquée dans son projet a réussi à passer à l’action, une autre complètement effacée dans toutes les sphères de sa vie, ose prendre sa place en s’exprimant, une autre a réussi à réaliser son rêve de partir faire un road tripe, une autre retrouve la paix au sein de sa famille, une autre a réussi à faire le deuil d’un énorme traumatisme datant de 39 ans et s’épanouir à 100%, bref… quelque soit le blocage, il s’évacue !

Rien ne sert de laisser son focus durant des mois sur une difficulté persistante, rien ne sert de se flageller pour avancer, par le travail de la mémoire cellulaire c’est bien plus facile, doux et efficace car le corps ne peut pas tricher contrairement au mental. Nous allons droit au but vers une libération.

Téléchargez gratuitement

Téléchargez gratuitement les 30 astuces pour retrouver la ligne cet été !